Les formes de préventions du mélanome

La prévention primaire

La prévention primaire se fait en amont, il s’agit d’adopter les bonnes pratiques vis à vis du soleil. Elle est basée sur les conseils de protection solaire. Les enquêtes grand public montrent que les français connaissent les risques de cancers cutanés  mais ne changent pas pour autant leur comportement face au soleil. Des campagnes de sensibilisation ont lieu, mais pour être efficaces, elles doivent être répétées ce qui coûte cher.

La prévention secondaire

La prévention est basée sur le dépistage précoce des mélanomes.

On  distingue : l’auto surveillance que vous pouvez réaliser vous-même, qui a l’avantage de pouvoir être réalisée fréquemment mais qui nécessite une formation par le médecin ou l’infirmière et le dépistage par le médecin lors de visites régulières. Ce type de dépistage concerne surtout les  sujets à risque :

  • Antécédents familiaux de mélanome.
  • Nævi multiples (grains de beauté)
  • Phototype clair, cheveux roux, yeux verts
  • Nombreux coups de soleils dans l’enfance (séjours prolongés dans les pays chauds dans l’enfance).

Il existe des campagnes de dépistage qui permettent de sensibiliser la population au risque du mélanome, mais  celles-ci implique une démarche volontaire.

Mots-clefs : ,

Laisser une réponse